VENGEANCE INTERDITE

Contrairement au Djihad qui répond à une logique et qui vise un but précis, les actes terroristes à l’encontre des populations mécréantes sont formellement interdits par le Coran.

Vengeance interdite contre les mécréants

Un musulman est certes en droit de répliquer si un mal le touche, mais il est prohibé de le faire dans un esprit de haine. Par ailleurs, il est défendu d’entreprendre une action quelconque à l’attention des mécréants parce qu’ils refusent de croire.

Le Coran est très clair à ce sujet:

Ne te hâte pas contre les mécréants. Nous tenons un compte précis de tous leurs actes. (19:84)

Dis aux croyants de pardonner à ceux qui n’espèrent pas les jours d’Allah, afin qu’Il rétribue chacun pour les acquis qu’il faisait. (45:14)

Nous savons mieux ce qu’ils disent. Tu n’as pas pour mission d’exercer sur eux une contrainte. (50:45)

Eh bien, éloignes-toi d’eux et pardonne-leur, car ils sauront bientôt. (43:89)

Laisse-Moi donc avec ceux qui traient ce discours de mensonge. Nous allons les mener graduellement par où ils ne savent pas! (68:44)

Laisse-les donc s’enfoncer dans leur fausseté et s’amuser jusqu’à ce qu’ils rencontrent le Jour qui leur est promis. (43:83)

Un cœur sain

Disposer d’un cœur sain sera un facteur déterminant le Jour du Jugement et le sentiment de vengeance est totalement contradictoire avec cela:

N’ira au Paradis que celui qui vient à Allah avec un cœur sain. (26:89)

Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires. (42:43)

Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi je n’étendrai pas ma main vers toi pour te tuer; car je crains Allah, le Seigneur des mondes. (5:28)

Enfin, il ne faut jamais oublier qu’un mécréant peut trouver la voie vers l’Islam par la grâce d’Allah. En voulant nuire à une personne qui ne croit pas (encore) ou en s’attaquant à sa santé physique, il se pourrait qu’on se pose en empêcheur du bien.

9 commentaires sur “9”

    1. De nos jours, ce sont les mécréants qui combattent les musulmans.

      Depuis plusieurs décennies, les judéo-chrétiens tuent des millions de personnes en lâchant des bombes au-dessus des populations civiles musulmanes (Lybie, Afghanistan, Palestine, Syrie, Irak, Dagestan et j’en passe).

      Il en va de même avec les chinois qui enferment arbitrairement les musulmans dans des camps de concentration. Et en Europe, la discrimination religieuse est un fait que personne ne peut nier.

      Ceux qui sèment la terreur ne sont donc pas ceux qu’on croit.

      Qu’Allah vous sorte de votre égarement, pour autant qu’il y ait le poids d’un grain de moutarde de bien en vous, Amin.

    1. Le Coran s’adresse à tous et évoque l’unique Vérité à suivre pour ne pas faire partie des perdants dans l’au-delà.

      Ce faisant, le Coran officie comme avertissement pour tous ceux qui mécroient.

      Toutefois, les mécréants considèrent la Vérité comme une violence faite à leurs mensonges et ils subissent le rappel d’Allah comme une attaque.

      Vous avez toute liberté de persister dans votre égarement, mais ne vous en plaignez pas le Jour du Jugement, car vous aurez été de ceux qui ont été avertis.

      Enfin, le Coran décrit la démarche des adversaires d’Allah pour discréditer l’Islam:

      Ils mettent le Livre en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup. (6:91)

      Ils détournent les paroles de leur sens. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d’un petit nombre d’entre-eux. Pardonne-leur et oublie leurs fautes, car Allah aime les bienfaisants. (5:13)

      Ceux qui mécroient inventent des mensonges contre Allah, et la plupart d’entre eux ne raisonnent pas. (5:103)

  1. (En réponse à RigoBert)

    Toutes les louanges reviennent à Allah, et que la paix et les bénédictions soient sur notre prophète Mohammad, sa famille et ses compagnons.

    La nécessité de la sécurité publique

    Il ne fait aucun doute que la propagation de la sécurité (dans la société) est un objectif vital, nécessaire, et que l’humanité est plus en besoin de cela que de nourriture et de boisson.

    Pour cette raison, le prophète Abraham (que la paix soit sur lui) a donné priorité à la demande de sécurité avant celle des provisions dans son invocation (traduction rapprochée) :

    «Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution à ses habitants des fruits.» (2:6)

    C’est parce que les gens ne sont pas à même d’apprécier la nourriture et la boisson dans un contexte de peur.

    Les routes par lesquelles la subsistance est acheminée d’un endroit à un autre sont coupées en raison de la peur.

    Pour cette raison, Allah a imposé le plus sévère des châtiments (par le biais des autorités) pour ceux (terroristes et criminels) qui coupent les routes (par lesquelles dépendent la subsistance des gens et leurs moyens d’existence) en disant (traduction rapprochée) :

    «La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment» (5:33)

    Les cinq nécessités protégées par l’Islam

    L’Islam est venu préserver cinq nécessités et elles sont : la religion, la vie, la raison, l’honneur et les biens.

    Il est imposé de sévères punitions pour celui qui viole ces nécessités, peu importe si elles se rapportent aux musulmans ou a ceux qui sont sous un pacte d’alliance avec les musulmans.

    Ces derniers ont des droits et des obligations tout comme en ont les Musulmans.

    Le Prophète (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit:

    «Quiconque tue un mécréant qui est sous un pacte ne sentira pas l’odeur du Paradis.»

    et Il, Le Très-Haut, a dit (traduction rapprochée) :

    «Et si l’un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu’il entende la parole d’Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité» (9:6)

    1. Au sens large du terme, le Djihad est une forme de Dawa qui vise à diffuser le message de l’Islam en vue d’élever la parole d’Allah au-dessus de toutes les autres paroles.

      Parmi les conditions du Djihad, il y a le fait qu’il soit réalisé dans le but d’élever la parole d’Allah pour y propager l’Islam et le Tawhid. (Salih Bin Fawzan)

      Le Djihad englobe l’ensemble des combats et contrairement aux idées reçues, les formes de Djihad les plus répandues sont non violentes et s’inscrivent dans la vie quotidienne de tout musulman.

      Le Djihad est une obligation et il se fait soit avec le cœur, soit avec la langue, soit avec les biens, soit avec la main. Et tout musulman se doit de combattre par l’un de ces genres. (Zâd Al-Miad)

      LE DJIHAD PAR LA PAROLE, LES BIENS ET L’EXEMPLE
      > Apprendre la religion, l’appliquer et transmettre le savoir est une branche du Djihad.

      > Le Djihad consiste aussi à combattre le Diable en repoussant ce qu’il lance au serviteur comme ambiguïtés et ce qu’il lui embellit comme passions. Une personne qui peine à suivre des préceptes islamiques fait donc quotidiennement un Djihad contre elle-même.

      > Les épreuves qu’Allah nous fait traverser, le bon comportement et toute bonne action s’inscrivent également dans le Djihad. La manière dont un musulman aborde ces thématiques permet d’officier comme exemple et de véhiculer une image qui sert les intérêts de l’Islam.

      > Enfin, le fait de vivre selon les préceptes de l’Islam est aussi une forme de Djihad: porter la barbe ou revetir le voile, ne pas voter, ne pas intenter de procès en justice, ne pas recourir aux services d’un avocat, accepter les difficultés qui se présentent à nous, se désolidariser des innovateurs, des hypocrites et de ceux qui refusent de croire, ne pas obéir aux mécréants lorsque ceux-ci nous commandent de faire des choses qui sont contraires à la religion, viser l’au-delà plutôt que la vie sur terre, se consacrer à la religion quoi qu’en disent les mécréants etc.

      LE DJIHAD PAR LA MAIN
      Le Djihad armé répond à des conditions très précises et pour qu’il puisse valablement se dérouler il faut:

      (1) qu’il ne se fasse ni dans un esprit de vengeance, ni dans un esprit de haine, mais qu’il se déroule dans le seul but de libérer des terres occupées afin d’y rétablir la législation d’Allah (Charia);

      (2) qu’il soit légiféré par un gouverneur musulman qui se soumet à l’Islam authentique;

      (3) que les effectifs musulmans se montent au moins à 50% des troupes adverses (Coran 8:65-66);

      (4) que la force de frappe soit semblable à celle de l’adversaire. Si la troupe ennemie dispose de chars d’assaut, de drones et d’avions de chasse, alors il n’est pas admissible que des musulmans combattent avec des armes dont la portée n’est que de quelques dizaines de mètres.

      Si l’une de ces conditions n’est pas respectée, alors le combat ne s’inscrit pas dans le cadre de l’Islam.

      ANNOTATIONS FINALES
      De nos jours, non seulement les musulmans ne disposent ni du nombre, ni de la force et les groupes qui sont aux commandes sont des communautés sectaires aux doctrines diverses.

      Combattre au sein d’un de ces groupes équivaut donc à lutter avec le Diable contre le Diable…

      Quant aux actions terroristes esseulées, elles sont contraires à la religion, puisqu’elles ne sont pas légiférées et qu’elles desservent l’Islam. Enfin, les gens qui tuent des civils de manière arbitraire se posent en adversaire de la parole d’Allah:

      C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il tuait tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. (5:32)

      «Quiconque tue un mécréant qui vit sous un pacte (de paix avec les musulmans) ne sentira jamais l’odeur du Paradis.»

    1. Salam alaykoum,

      Le Djihad est les actes terroristes esseulés sont deux choses diamétralement opposées.

      Alors que le Djihad est soumis à des conditions et qu’il se pratique dans le but de libérer une terre pour y élever la parole d’Allah et propager le Tawhid, les actes terroristes à l’encontre des peuples égarés sont interdits, comme le démontrent les versets cités sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.