MÉCROIRE AU TAGHOUT

La première chose qu’Allah ait ordonné aux fils d’Adam est de mécroire au Taghout pour croire en Allah Seul sans associé. Cet ordre des choses se retrouve dans la Chahada qui comporte une négation («aucune divinité») et une affirmation («à part Allah»).

La négation est le fait de mécroire à tout ce qui est perçu comme utile ou capable de quoi que ce soit en dehors d’Allah (Taghout), tandis que l’affirmation se réfère à l’adoration d’Allah Seul sans associé.

Le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. (2:256)

Et à ceux qui s’écartent du Taghout pour ne pas l’adorer, tandis qu’ils reviennent à Allah, à eux la bonne nouvelle! (39:17)

Pour se revendiquer de l’Islam, il faut donc rejeter toutes les formes du Taghout (ce qui est en dehors d’Allah) pour croire en Allah Seul.

En vérité, l’homme ne peut pas être croyant tant qu’il ne mécroit pas au Taghout et qu’il désavoue tous ceux qui suivent ses sentiers, qui l’excusent ou l’agréent sous certaines conditions, même si ces derniers prétendent être musulmans.

N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu’on a fait descendre vers toi [prophète] et à ce qu’on a fait descendre avant toi? Ils veulent prendre pour juge le Taghout, alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement. (4:60)

Nous avons envoyé à chaque communauté un messager pour dire «Adorez Allah et écartez-vous du Taghout» (16:36)

Définition du Taghout

Le Taghout englobe tout ce qui est adoré, accepté ou considéré comme étant utile à suivre en dehors d’Allah. C’est également le fait de croire qu’une chose quelconque soit à même d’être bénéfique ou nuisible en quoi que ce soit en dehors d’Allah.

Enfin, ceux qui suivent ce qui n’est capable de rien et qui agréent ou excusent ce à quoi le Coran nous appelle à mécroire, se rendent coupable d’un annulatif de l’Islam.

Le Taghout est la base du polythéisme et pour le désavouer il faut:

  • Etre convaincu que personne n’est à même de produire ou faire quoi que ce soit en dehors d’Allah. Il faut aussi avoir la ferme conviction que rien n’est capable d’être profitable ou nuisible en dehors d’Allah.
    —–
  • Délaisser toutes les formes de Taghout par le cœur, par les paroles et par les actes. Une personne s’est véritablement écartée du Taghout que si le désaveu s’opère à ces trois niveaux.
    —–
  • Déclarer mécréant les personnes qui pratiquent le Taghout, qui l’excusent ou qui permettent d’emprunter ses sentiers sous certaines conditions. Sont également mécréantes les personnes qui cherchent un jugement auprès du Taghout ou qui en espèrent quoi que ce soit. Quant à ceux qui disent «Allah ne m’a pas chargé d’eux» ou «cette responsabilité ne me revient pas», ils forgent un mensonge contre Allah. Le Coran nous ordonne de les renier, de les désavouer, et cela même s’il venait à s’agir de nos frères ou de nos enfants!
    —–
  • Prendre pour ennemi ses adeptes et ceux qui l’autorisent ou qui l’agréent d’une manière quelconque.

Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple : «Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah Seul». (60:4)

Il dit : «Que dites-vous de ce que vous adoriez…? Vous et vos vieux ancêtres? Ils sont tous pour moi des ennemis, sauf le Seigneur des mondes.» (26:75-77)

Principales formes du Taghout

Les Tawaghit sont nombeux, mais ils se délimitent en cinq catégories principales:

1) Suivre l’appel de Satan

Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d’Adam, à ne pas adorer le Diable? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré » (36:60)

Et quand tout sera accompli, le Diable dira: «Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue. Je n’avais aucune autorité sur vous si ce n’est que je vous ai appelés, et que vous m’avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; mais faites-en à vous-mêmes. Je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours. Je vous renie de m’avoir jadis associé [à Allah]». (14:22)

2) Approuver les gouverneurs transgresseurs qui modifient les lois d’Allah

Ils veulent prendre pour juge le Taghout, alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement » (4:60)

3) Vouloir juger d’après la justice des hommes

Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre sont les mécréants. (5:44)

4) Croire ceux qui disent connaître l’invisible ou l’avenir

C’est Lui qui détient les clefs de l’invisible. Nul autre que Lui ne les connaît. (6:59)

5) Se prendre pour une divinité

Et quiconque d’entre eux dirait: “Je suis une divinité en dehors de Lui”. Nous le rétribuerons de l’Enfer. C’est ainsi que Nous rétribuons les injustes (21:29)

En plus des points évoqués, il existe encore de nombreux autres Tawaghit, comme le fait de croire à la chance, au hasard ou aux superstitions, de penser que des objets de culte, des amulettes ou d’autres choses (en dehors d’Allah) puissent offrir une protection quelconque ou être bénéfiques en quoi que ce soit, de suivre des maîtres ou des modèles à qui on obéit, de penser qu’un procureur, un juge ou un avocat dispose d’un pouvoir quelconque etc.

Le pouvoir n’appartient qu’à Allah (12:40)

A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. (86:9)

Le Takfir du Taghout

La plupart de ceux qui se revendiquent de l’Islam refusent de faire le Takfir du Taghout, alors qu’on ne peut pas être musulman sans le désaveu du Taghout…

Pire même, ils combattent pour le Taghout en disant de ceux qui font le Takfir contre le Taghout que ce sont des Khwaradji ou des Takfiri.

En procédant de la sorte, ils œuvrent pour la plus grande armée du Taghout et ils participent activement à la destruction de l’Islam en officiant comme cause pour égarer les gens…

Enfin, les infidèles qui suivent aveuglement les savants qui œuvrent dans le sentier du Taghout, agissent souvent comme des musulmans modèles en portant la barbe et le Qamis, en priant à l’heure ou en se tenant à l’écart des principaux péchés. Les véritables croyants doivent donc faire attention à ne pas se laisser tromper par leur science et les aspects visuels de leur personne.

En dernier lieu, il convient encore de rappeler qu’on n’a pas le droit de procéder au Takfir sans preuves ; mais lorsqu’Allah nous montre ouvertement la mécréance de ces personnes, on les juge par rapport à cela et on se désavoue d’eux en faisant le Takfir.

Qu’Allah guide les cœurs sincères parmi les croyants, Amin.

15 commentaires sur “15”

  1. As salam aeykoum

    J’ai une question si une personne vous fais un procès en justice dont vous êtes convoqué dans un tribunal

    Que faut il faire dans ce cas sachant que la personne qui ne s’y rend pas risque une sanction et une somme d’argent conséquentes si elle ne va pas au procès ?

    1. Alaykoum As-Salam frère,

      Dans un pays mécréant, nous avons à respecter les lois en vigueur, pour autant que celles-ci ne vont pas à l’encontre de notre religion. Si on venait à nous interdire la prière ou la lecture du Coran, alors il faudrait désobéir. Mais il n’y a rien qui interdise de se rendre dans un bâtiment de justice pour répondre aux questions des mécréants.

      Toutefois, si vous donnez suite à une convocation de justice, alors sachez qu’il ne faut en aucun cas en attendre ou en espérer quoi que ce soit. Il ne faut pas non plus être craintif par rapport à cela, car leur pouvoir se limite uniquement à décréter ce qu’Allah leur permet de faire.

      Sachez aussi qu’il est formellement interdit de se faire représenter par un avocat. En le faisant, vous témoignerez contre vous-même que vous estimez qu’un avocat est capable de quoi que ce soit, alors que le pouvoir tout entier est auprès d’Allah.

      Enfin, il ne faut pas se soustraire à la justice des hommes ou prendre la fuite, mais affronter l’épreuve comme l’ont fait le Prophète Youssef ou les magiciens de Pharaon après avoir cru en Allah.

      Pharaon dit : «Avez-vous cru en lui avant que je ne vous le permette? Je vous couperai mains et jambes opposées, et je vous crucifierai tous.». Ils (les magiciens) dirent: «Il n’y a pas de mal! Car c’est vers notre Seigneur que nous retournerons. Nous convoitons que notre Seigneur nous pardonne nos fautes pour avoir été les premiers à croire.» (26:49-51)

      Alors Pharaon dit : «Avez-vous cru en lui avant que je ne vous y autorise? Je vous ferai sûrement couper mains et jambes opposées, et je vous ferai crucifier.” Les magiciens répondirent : «Par celui qui nous a créés, nous ne te préférerons jamais à ce qui nous est parvenu comme preuves évidentes. Décrète donc ce que tu as à décréter. Tes décrets ne touchent que cette présente vie.» (20 :70-72)

      1. Et si un musulman subit un licenciement abusif et qu’il est dans son droit pour les prud’homme ou pension alimentaires trop élevé par rapport a ses revenus ou d’autre exp de ce genre

        Que faut il faire dans ce cas ?

        1. Une personne qui intente un procès en justice croit que la justice des hommes est capable d’amener une solution, alors qu’on est appelé à ne pas y croire, car le pouvoir revient à Allah Seul.

          Une personne qui agit de la sorte, témoigne donc de sa mécréance par le biais de sa foi dans le Taghout.

          Le Coran est très clair au sujet de ceux qui veulent juger d’après la loi des hommes.

          Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre sont les mécréants. (5:44)

          Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes. (5:45)

          Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers. (5:47)

          Est-ce donc le jugement du temps de l’ignorance qu’ils cherchent? Qu’y a-t-il de meilleur qu’Allah en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme? (5:50)

          Pour résumer : vous pouvez vous défendre seul avec l’aide d’Allah si on a lancé un procès contre vous. Dans pareil cas, vous pourrez alors donner votre point de vue en espérant qu’Allah vous donne une issue favorable, car Allah a pouvoir sur toutes les personnes.

          Je place ma confiance en Allah, mon Seigneur et le vôtre. Il n’y a pas d’être vivant qu’Il ne tienne par son toupet. (11:56)

          Mais en aucun cas vous ne pouvez être à l’origine d’une procédure auprès du Taghôut, même si vous avez raison et que les probabilités sont bonnes que le cas soit jugé en votre faveur.

          Mais quelle est la différence entre répondre à une convocation ou lancer une procédure, me direz-vous ?

          Dans le premier cas de figure, vous n’avez rien demandé à personne et vous ne faites que donner votre point de vue par rapport à des questions qu’on vous pose.

          Mais dans le deuxième cas où c’est vous qui êtes à l’origine d’une procédure, vous souhaitez non seulement qu’un cas soit jugé d’après ce qu’Allah n’a pas fait descendre, mais en plus vous placez votre confiance dans la justice des hommes, alors qu’Allah nous informe que c’est un égarement manifeste d’y croire.

          Ils veulent prendre pour juge le Taghout, alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement. (4:60)

        2. Je vais encore vous citer l’exemple d’un frère que je connais personnellement.

          Depuis trois ans, le Gouvernement a intenté plusieurs procédures (mensongères) contre un frère et il y a toujours donné suite aux convocations avec l’aide d’Allah uniquement.

          Par la grâce d’Allah, deux procédures ont été actées en sa faveur, mais il en a toujours une qui est en cours.

          Toutefois, il n’a aucune crainte par rapport à cela et il remercie Allah pour toutes les épreuves qu’Il lui fait subir, car il sait que la récompense va de pair avec la difficulté de l’épreuve, Alhamdulillah.

          Et ce frère se trouve également dans le deuxième cas de figure que vous décrivez, car il disposerait d’une base légale pour demander réparation en justice concernant certains cas que je ne préciserai pas. Mais il ne le fait pas, parce qu’il ne veut pas donner des arguments à Allah contre lui-même.

          Il se contente donc de faire des douas et espère qu’Allah lui rendra ce qui lui a été pris d’une autre manière, Insha Allah.

        3. Merci beaucoup pour toute les preuves que vous donnez, c’est très bien détaillé, qu’Allah vous récompense et vous facilite Amin

          Donc concrètement dans le cas ou on subirai une injustice dans un pays ou la loi d’Allah n’est pas appliqué, si par exp un musulman subit une agression physique, dans ce cas aussi on n’aura pas le droit de porter plainte également ?

          Le musulman qui le fait tout en sachant qu’il sait que la loi d’Allah est bien évidement supérieur à celle des hommes, aura t’il commis une injustice voir du kufr ?

          Autre exp : Si l’enfant d’un musulman fugue de chez lui, a t’il le droit d’aller à la police pour déclarer une disparition, ou cela rentre t’il dans les cas cité plus haut ?

        4. Pour un musulman, le recours à loi n’existe pas dans un pays mécréant, et ce faisant, il dispose d’Allah comme unique filet. Si vous subissez une injustice quelconque, vous ne porterez donc pas plainte, car cela s’inscrit dans le Koufr.

          D’ailleurs, comment pourrait-il en être autrement, puisque le Coran nous apprend que “ceux qui veulent juger par autre qu’Allah sont des mécréants” (5:44) ?

          Quant au fait de commettre du Koufr, tout en sachant que c’est la loi d’Allah qui prime sur celle des hommes, cela n’officie pas comme excuse, car en procédant de la sorte, vous rendriez malgré tout licite ce qu’Allah a unanimement rendu illicite.
          (Annulatifs de l’Islam > Point |4| Non-conformité avec la parole d’Allah)

          Enfin, je suis plus nuancé concernant l’avis de disparition d’un enfant ou d’un adolescent, car renseigner la police peut officier comme cause pour améliorer les probabilités que l’enfant soit retrouvé.

          Pour moi, cette démarche n’est pas comparable avec une procédure où on demande à une personne mécréante de juger d’une affaire par le biais de lois qu’Allah n’a pas fait descendre.

          Qu’Allah vous récompense avec le Paradis pour vous attacher au juste, Amin.

  2. Salâmou aleykoum très cher frère et ami , je viens te demander combien de jours il faut écrire le
    ” carré “à mettre sous l’oreiller et pour se frotter le visage avant le zikr
    C’est à propos du kachf
    Merci d’avance qu’ALLAH te bénisse qu’ALLAH te soutienne
    Merci

    1. Alaykoum As-Salam,

      Il s’agit là de superstitions pour lesquels il n’existe aucune preuve dans le Coran ou la Sunnah authentique.

      Les amulettes, les tesbih ou la croyance dans le pouvoir d’objets sont des Tawaghit qui s’inscrivent dans le Shirk et s’opposent au Tawhid.

      Une personne qui pense qu’il faille un objet ou suivre une procédure précise pour atteindre quoi que ce soit, commet une forme d’association qui est contraire au monothéisme pur.

      Il est donc indiqué de cesser de telles pratiques et de désavouer les personnes qui incitent à les commettre, Insha Allah.

      Qu’Allah vous guide et vous facilite, Amin.

    1. Salam alaykoum,

      Il n’y a aucun problème à se référer à la Sunna pour des aspects techniques de la religion comme la prière, les ablutions, la manière de pratiquer le haji, le jeune ou d’autres aspects de ce type.

      Par contre, il faut faire très attention à la Sunna qui traite du Tawhid et qui se réfère aux conditions de la foi (Aqida).

      De nos jours, de nombreux savants se revendiquent de la Sunna authentique, alors que leur science s’oppose frontalement au Coran sur de nombreux points.

      Comme ils visent le plus grand nombre, ils autorisent certaines formes du Taghout, ils ne désavouent pas les gens qui jugent par autre qu’Allah et ils agréent les musulmans égarés qui subiront un châtiment avilissant le Jour du Jugement… Pire même, ils combattent les croyants qui font le Takfir contre ce qui est en dehors d’Allah et en procédant de la sorte, ils œuvrent pour la plus grande armée du Taghout.

      Les égareurs vous diront par exemple que les personnes qui n’excusent pas le Koufr/Shirk ont une maladie au coeur, alors que le contraire est le cas. Ce sont ceux qui excusent ce qu’Allah n’excuse pas et qui agréent des gens contre lesquels Allah est courroucé qui ont une maladie au coeur.

      Si vous apprenez un nouvel élément de la Sunna qui se réfère aux fondements de la croyance (Tawhid), il faut donc toujours vérifier que le Hadith en question soit en accord avec le Coran, car rien ne peut s’opposer au Coran au sujet duquel il n’y a aucun doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.