LES NOMBRES DANS LE CORAN

|A| Le chiffre 19

Numérologiquement parlant, le nombre 19 représente le chiffre 1 qui symbolise l’Unicité d’Allah:
19 = 1+9 = 10 = 1

Le Coran cite le nombre 19 à titre d’exemple pour que les négateurs et les associateurs croient en l’Unicité d’Allah.

Et ils sont 19 gardiens à y veiller. Nous n’avons pris comme gardiens de l’Enfer que des Anges. Et Nous n’en avons précisé le nombre que pour jeter un trouble dans l’esprit des négateurs, convaincre les gens des Livres (de l’Unicité d’Allah) et renforcer la foi des croyants. (74:30-31)

Mais le chiffre 19 apparaît également de manière dissimulée dans le Coran:

> Ce n’est pas une coïncidence que la sourate Maryam (Marie) ait le numéro 19 qui symbolise l’Unicité d’Allah. Cette sourate évoque les associateurs (chrétiens) qui commettent l’injustice de donner des partenaires à Allah.

> La première sourate qui a été révélée est la sourate Al-Alaq qui occupe le 19e rang à partir de la fin. Cette sourate se compose de 19 versets et d’un total de mots qui est divisible par 19 (285/19=6).

> Les 114 sourates du Coran sont divisibles par 19 (19×6).

>Lorsqu’on additionne le nombre de versets dont le nombre est un multiple de 19, le total de versets qui en résulte est divisible par 19:
(1 x 19) – 19ème sourate: 99 versets
(2 x 19) – 38ème sourate: 89 versets
(3 x 19) – 57ème sourate: 30 versets
(4 x 19) – 76ème sourate: 32 versets
(5 x 19) – 95ème sourate: 9 versets
(6 x 19) – 114ème sourate: 7 versets
266 versets au total (19×14)

> La dernière sourate du Coran An-Nasr comporte 19 mots dans sa langue originale. De plus, le premier verset de cette sourate, qui parle de l’aide qui vient d’Allah Seul, contient 19 lettres.

> La sourate Tawba (9) est la seule sourate qui ne commence pas par la formule “Bismillahi”, alors que la sourate An-Naml (27) est la seule sourate qui contient deux fois la formule “Bismillahi”. En effectuant un décompte de la sourate 9 à la sourate 27 on dénombre 19 sourates.

> En additionnant les numéros des sourates allant de Tawba 9 à An-Naml 27 (9 + 10 + 11 +12 +13 +14 +15 +16 + 17 + 18 + 19 + 20 + 21 + 22 + 23 + 24 + 25 + 26 + 27) on arrive à un total de 342 qui est divisible par 19 (19×18).

> La valeur numérique du mot du mot wahd, signifiant “Un” est de 19. Par ailleurs, ce mot apparaît 361 dans le Coran et là encore le total est divisible par 19 (19×19).

> 30 chiffres différents sont mentionnés dans le Coran (1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 + 8 + 9 + 10 + 11 + 12 + 19 +20 + 30 + 40 + 50 + 60 + 70 + 80 + 99 + 100 + 200 + 300 + 1000 + 2000 + 3000 + 5000 + 50’000 + 100’000). Le total de ces chiffres, sans prendre en compte les répétitions, se monte à 162’146 et il est divisible par 19 (19 x 8’534).

> La sourate Infitar 82 (8+2 = 10 = 1) contient 19 versets et se termine par “Allah”. Par ailleurs, c’est la 19ème occurrence du nom “Allah” à partir de la fin du Coran.

> Les sourates 42 et 50 contiennent chacune 57 (19×3) fois la lettre “Qaf”. Par ailleurs, si on additionne le nombre de versets de chaque sourate avec le numéro de la sourate correspondante, les totaux se laissent diviser par 19:
Sourate 42, 53 versets = 42 + 53 = 95 (19×5)
Sourate 50, 45 versets = 50 + 45 = 95 (19×5)

> Seule la septième sourate commence avec les initiales “Alif, Lam, Mim, Sad”. La lettre “Alif” y apparaît 2529 fois, la lettre “Lam” 1530 fois, la lettre “Mim” 1164 fois et la lettre “Sad” 97 fois. En additionnant ces nombres, on arrive à un total de 5320 qui est divisible par 19 (19×280).

> Les lettres “Alif, Lam et Mim” apparaissent ensemble au début des sourates suivantes : 2, 3, 29, 31 et 32. Le nombre de fois où ces trois lettres apparaissent dans chacune des sourates est un multiple de 19. Dans l’ordre: 9899 (19×521), 5662 (19×298), 1672 (19×88), 1254 (19×66) et 817 (19×43). Quant au total de 19’874, il est également divisible par 19 (19×1046).

> Le mots Al Wahid (l’Unique) et Ati’ (obéis) apparaissent chacun 19 fois dans le Coran. Le mot Al Jami’ (Le Rassembleur) apparaît 114 et ce total est divisible par 19 (19×6). Quant aux mots ‘abd (serviteur), ‘abid (une personne qui sert), et aboudou (adorer), le nombre d’occurrences se monte à 152 (19×8).

> Le chiffre 19 est le total des chiffres 10 et 9 à la puissance 1. La différence entre les chiffres 10 et 9 à la puissance 2 est encore une fois 19 (100 – 81 = 19). Enfin, le total des chiffres 10 et 9 à la puissance 2 donne 181 (100 + 81), soit 1+8+1 = 10 = 1. On peut faire cela à l’infini sans jamais sortir du nombre 1 qui représente l’Unicité d’Allah. Le fait que ce chiffre apparaisse dans le Coran de manière apparente et dissimulé, démontre donc que l’homme ne peut pas échapper à la Vérité qui le domine.

|B| Le chiffre 9

Les 99 noms d’Allah
9+9 = 18 = 1+8 = 9
9×9 = 81 = 8+1 = 9

Pas de conversation secrète entre trois (3) sans qu’Il ne soit leur quatrième (4), ni entre cinq (5) sans qu’Il ne soit leur sixième (6). (Sourate 57, verset 7)

3+4+5+6 = 18 = 1+8 = 9
3x4x5x6 = 360 = 3+6 = 9


Si on relie les points communs entre les chiffres 3, 4, 5, 6 et qu’on en fait de même avec les points restants, il en ressort une calligraphie qui représente le nom d’Allah, Allahu Akbar!

La copie du Diable (666)
Les Livres antérieurs au Coran nous informent que “dans sa folie et sa vanité, le Diable s’est proclamé Dieu et que le 666 c’est l’impuissance trois fois répétée pour égaler Allah. Que celui qui a l’intelligence calcule le nombre de la Bête et son nombre est 666.”
6+6+6 = 18 = 1+8 = 9
6x6x6 = 216 = 2+1+6 = 9

Remarque personnelle: je pense qu’Allah a laissé Iblis le copier, car le plagiat équivaut à reconnaître qu’on n’est rien et que l’autre est TOUT. Mais Allah sait mieux.

La sourate La Caverne – Al-Kahf (18)
Il existe un Hadith authentique qui mentionne que ceux qui auront lu la sourate 18 seront protégés lors de l’avénement du Dajjal.
La copie d’Iblis étant représenté par le chiffre 18 (6+6+6 = 18, voir ci-dessus), le numéro de la sourate qui protègera contre l’égarement du Dajjal n’est donc pas une coïncidence.

Le 18 représente donc à la fois Allah qui est l’Unique protecteur et ce chiffre a été repris par le Diable qui a copié le Tout Puissant pour égarer les gens (18 = 1+8 = 9).

La sourate Le repentir – Tawba (9)
Il est logique que le Plus Grand se soit attribué le nombre le plus élevé du système décimal (0 à 9) et qu’Il en ai fait un signe pour les hommes. Allah se posant au-dessus de toute chose, ce n’est donc pas non plus une coïncidence si l’addition de tous les chiffres existants équivaut à 9 dans sa finalité:
0+1+2+3+4+5+6+7+8+9 = 45 = 4+5 = 9

Le fait que la sourate qui traite du repentir ait le numéro 9 est donc une indication supplémentaire que c’est vers Allah Seul qu’il faut se tourner.

Les hypocrites (63) et les Djinns (72)
Le Coran nous indique de se tenir à l’écart des ceux qui se font passer pour des croyants, alors qu’en vérité ils ne font qu’induire les gens dans l’erreur. Là aussi, le numéro des sourates concernées est une indication pour reconnaître ceux qui se font passer pour des croyants, alors qu’ils servent Iblis:
Sourate Les hypocrites 63 = 6+3 = 9
Sourate Les Djinns 72 = 7+2 = 9

|C| Symbiose des chiffres 9 et 19

Si on additionne le chiffre 19 qui symbolise l’Unicité d’Allah (19 = 1+9 = 10 = 1) et le chiffre 9 qui caractérise le Dominateur Suprême (99 noms d’Allah = 9+9 = 18 = 1+8 = 9), alors la finalité du nombre qui en résulte confirme l’Unicité d’Allah:

19 + 9 = 28 = 2+8 = 10 = 1
ou
1 + 9 + 9 = 19 = 1+9 = 10 = 1

Et si on multiplie ces deux nombres, alors le résultat confirme l’empreinte d’Allah qui se pose sur toute chose:

19 x 9 = 171 = 1+7+1 = 9
ou
1 x 9 x 9 = 81 = 8+1 = 9

Le Coran n’est qu’un rappel à l’attention des mondes. Et certainement vous en aurez des nouvelles bientôt! (38:87-88)

Nous leur montrerons Nos signes dans l’univers et en eux-mêmes, jusqu’à ce qu’il leur devienne évident que le Coran est la Vérité. (41:53)

Qu’ont-ils à ne pas croire? (84:20)

4 commentaires sur “4”

  1. Ma foi chrétienne est fichu après avoir lu cette page … C’est bien le Coran qui est vérité … Et c’est bien le Coran qu’il faut suivre …

    1. Le fait que les versets du Coran soient fait de rimes et qu’il s’agisse d’un ouvrage d’une richesse stylistique absolue, prouve déjà l’origine divine du Coran. Mais si on ajoute encore les innombrables codes cachés qu’il contient, alors le doute n’est plus permis.

      Mais ça, seuls les doués d’intelligence et les personnes qui ne font pas preuve d’orgueil le reconnaissent.

      Qu’Allah fasse de vous un croyant soumis et qu’Il vous mette à l’abri du châtiment. Amin.

    2. En vérité, tous les prophètes et messagers sont venus avec la même croyance et leur religion est une ! La soumission au Créateur. Seul leurs législations différaient. La croyance authentique et agréé du Créateur est celle de l’unicité.

      Croire qu’Allah est le seul Créateur et gérant de l’univers et qu’il a la domination absolue sur toutes choses.

      Croire qu’Allah est le seul qui mérite l’adoration et que tout acte d’adoration voué à autre que lui est vain et plonge son auteur dans la plus grande injustice et abomination, le polythéisme.

      Croire qu’Allah est le seul à posséder des noms et des attributs parfaits qui conviennent à sa grandeur.

      Enfin, il faut se soumettre à lui en appliquant l’islam, religion qu’il a parachevé et agréé pour tout le monde jusqu’à la fin des temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.